Taxi
Publié le - 1206 clics -

Connaître le metier de chauffeur de Taxi

Devenir un chauffeur de taxi ne peut se faire du jour au lendemain même si vus venez de sortir d’une auto école bruxelles. Toutefois, ce métier attire plusieurs nouveaux diplômé actuellement, vu qu’il ne requiert aucun diplôme pour débuter ce métier.

Conduire un taxi

La profession de chauffeur de taxi demande une autonomie et une indépendance de déplacements inégalées. Le taximan est généralement son seul maître et dans notre vie sociale actuelle, c’est un luxe inégalable. En effet, être chauffeur de taxi, c’est aussi avoir l’éventualité de faire connaissance avec des individus surgis des quatre coins du monde. Pénible de faire plus rentable que ça.


Mais il faut quand même avoir la perception de l’organisation pour arriver à temps pour les rendez-vous, posséder le sens du relationnel pour fidéliser sa clientèle, savoir étouffer les combats éventuels avec des clients pressés, ivres ou bagarreurs, aimer conduire, être patient dans les bouchons et avoir un minimum de fermeté pour détenir sa comptabilité. Les différents aptitudes humaines sont souvent exigées afin d’aider le chauffeur de taxi dans son quotidien.

 

 

Profil pour être un bon chauffeur

Le métier de chauffeur de taxi a été particulièrement un emploi de réinsertion. C’est à cause de cela que la majorité des conducteurs sont souvent âgés autour de 47 ans. Toutefois, la mode se situe particulièrement au rajeunissement du secteur, avec la venue de jeunes qui se mettent à ce genre de travail juste par vocation. De ce fait, les critères pour être chauffeur de taxis sont très variés, ce qui aide à l’intégration d’un débutant dans le groupe.
Les conducteurs de taxi ont sûrement une réputation qui se rapproche à l’individualisme, mais on peut toutefois observer qu’il subsiste une véritable solidarité entre collègues.
Enfin, si ce dernier est habituellement un homme, mais depuis quelques temps on a pu découvrir la présence de plusieurs femmes dans la profession.


Un emploi en pleine évolution

Depuis la signature d’une norme d’accord se rapportant à l’évolution du métier de taxi, lancé le 28 mai 2008, le métier jouit d’un cadre d’activité strict et réglementé.
De ce fait, les épreuves de chauffeur de taxi sont actuellement plus difficiles que d’habitude mais, curieusement, les formalités d’accès à diverse activités de la profession ont été facilitées.